- Votons une loi contre la Perversion Narcissique -

Le but de ce site n'est pas de discuter de perversion narcissique, de nombreux autres sites décrivent ce phénomène avec précision.

Ce n'est pas non plus un blog de partage d'expériences (malheureuses...) ou de soutien, d'autres sites le font très bien.

 

Le but de ce site est de rassembler des volontaires pour faire voter une loi précise contre la perversion narcissique, en créant une obligation de soins.

Attention, si vous ne connaissez pas cette maladie mentale, le contenu de ce site peut vous paraitre surprenant voir vous amener à vous interroger, sachez qu'il s'agit d'une maladie mentale extrêmement grave (mais non clairement reconnue à ce jour) et dont les effets pour l'entourage du malade sont malheureusement funestes.

 

La perversion narcissique telle qu'elle a été identifiée par Paul-Claude RACAMIER est un concept qui a subi divers interprétations et controverses et dont les contours sont mal définis.

 

Chaque patient étant unique, chaque pathologie l'est aussi dans une certaine mesure, ce que nous désignerons par pervers narcissique ci-après, se définit ainsi par le schéma comportemental suivant :

 

- Sociopathe mythomane agissant comme un prédateur qui souhaite la destruction de sa proie par divers actes d'agressions et de manipulation mentale, avec pour finalité l'autolyse (suicide) de la proie.

 

La proie pouvant être : un proche, un parent, un conjoint, un collègue de travail, son ou ses enfants. L'individu commet de manière récurrente les délits suivants :

 

- Harcèlement moral et ou professionnel

- Diffamation

- Diffamation professionnelle

- Injure publique

- Menaces (y compris menaces de mort)

- Abus de faiblesse

- Abus de confiance

- Escroquerie

- Vol par ruse

- Incitation au suicide

- Faux témoignages

- Apologie de crimes

- Vol de courrier

- Usurpation d'identité

 

Mais aussi dans les cas les plus graves et souvent par personnes interposées :

 

- Agressions

- Destruction de biens privés

- Tentative de meurtre / meurtre

 

Il est important de distinguer la définition ci-dessus d'autres adultes dysfonctionnels, violents, irascibles, misanthropes, sensibles à des addictions qui ne relèvent pas de la Perversion Narcissique au sens ou elle est défini dans le propos ci-avant, ainsi des personnes peuvent être de trés mauvais parents, ou conjoints, ou collègues, des individus dangereux ou infréquentables sans être dans cette pathologie.

 

Le PN tel que défini ci dessus, est un individu qui a grandi dans une construction psychologique de toute puissance.

Totalement mythomanes, avec l’âge, certains PN s'inventent volontiers un passé de victimes pour attirer l'intérêt ou la compassion.

Heureusement, il y a très peu de cas avérés, tels que décrits, mais ils doivent être traités avec la plus grande vigilance ...

 

Aussi, la loi doit résoudre ce problème ...

POURQUOI UNE LOI ?

 

- Les pervers narcissiques tel que définis ci-dessus sont des individus hautement dangereux, dont les experts s'accordent à dire qu'ils sont incurables.

 

- Ils sont extrêmement nuisibles à leur entourage et à la société.

 

- De nombreux PN présentent des pulsions pédophiles.

 

- Les PN cherchent à acquérir du pouvoir pour augmenter leurs capacités de nuisance.

 

- Les PN sont au sens psychologique du terme très éloignés de la normalité de l'être humain, ils sont incapables de projection, n'ont aucun sens affectif et aucune compassion, ils n'ont: ni morale, ni remords...

 

- Le PN n'a pas conscience de son état et ne se remet jamais en question...

 

- Il n'existe pas de plus grand plaisir pour un PN, que de détruire un être humain en le poussant au suicide et plus encore s'il s'agit d'un enfant.

 

- Derrière de trés nombreux suicides il y a l'ombre d'un ou d'une PN.

 

- Il y a environ 10 500 suicides chaque année en France.

 

- Il y a environ 3700 morts sur la route chaque année en France, ce qui fait potentiellement de la perversion narcissique une grande cause de mortalité prématurée en France.

OBJECTIFS DE LA LOI :

 

 (le cadre légal décrit ci dessous apparait trés contraignant, mais gardont à l'esprit que d'autres pathologies psychatriques sont contraintes à des cadres encore plus rigoureux...)

 

1) Création d'un ordre d'experts agréés :

 

Un goupe de psychologues spécialement formé à la détection des Pervers Narcissiques sera constitué, il sera seul autorisé à rendre des avis sur les PN, aucun autre praticien ne sera autorisé à rendre un avis ou un ''contre avis''.

 

2) Le recours à ces experts :

 

Le recours à ces experts se fera dans plusieurs cas :

 

- A la demande d'un juge dans des affaires pénales, de divorce, de garde d'enfant, de harcèlement, de licenciement. Si l'une des partie requiert l'expertise de l'autre le magistrat ne pourra si opposer.

 

Si la partie refuse de se soumettre à l'expertise, elle y sera contrainte sous astreinte financiére dissuasive :

 

- A la demande du responsable d'une administration ou d'une entreprise.

 

- De manière régulière, les experts se rendront dans les établissements scolaires aux fins d'auditer les enfants, dont les comportements inappropriés, laissent présager un  trouble du comportement de type PN .

 

3) conséquences de l'expertise pour les adultes détectés :

 

Les individus reconnus comme Pervers narcissiques, seront protégés et contraints comme d'autres catégories de malades mentaux dangereux :

 

- Ils seront soumis à une obligation de soins, sans que celle-ci ne puisse être levée, autrement que sur avis d'un expert agréé.

 

- Le traitement de base consiste en un internement pour une évaluation dans un établissement adapté, il est important de préciser la réalité de la pathologie par des psychologues cliniciens et d'évaluer la dangerosité du patient.

 

- Aprés évaluation et si le patient doit être accompagné, un traitement médical sera délivré, le patient devra se présenter mensuellement à la gendarmerie ou au commissariat dont il dépend, pour présenter une prise de sang actant que son traitement est pris de manière suivie.

 

- Si le patient ne se présente pas, il devra être prioritairement recherché et ré évalué dans un établissement adapté.

 

- Le patient sera placé sous tutelle renforcée auprès d'une association spécialisée composée de tuteurs formés à cette pathologie, ni les parents ni d'autres intervenants quels qu'ils soient ne pourront être désignés.

 

- Le patient aura obligation de voir réguliérement son tuteur selon les modalités définies postérieurement à son évaluation.

 

- Ils ne pourront exercer d'autorité parentale, ni entrer en contact avec des enfants sans la présence d'un personnel soignant.

 

- Ils ne pourront exercer d'activités professionnelles en dehors d'ateliers spécialement aménagés et réservés à leur pathologie.

 

- Ils seront privés de droits civiques, ils ne pourront ni voter ni se présenter à une élection.

 

- Il leur sera interdit d'être membre d'une association, d'un groupe religieux ou sectaire ou d'un club sportif en dehors de leur établissement de soins de référence.

 

- Leurs noms et coordonnées seront mis à jour à destination des autorités administratives.

 

4) conséquences de l'expertise pour les enfants détectés :

 

Les individus mineurs reconnus comme Pervers narcissiques seront protégés comme d'autres catégories de malades mentaux dangereux :

 

L'objectif pour les plus jeunes et de leur permettre de sortir du cadre familiale dysfonctionnel qui va les conduire vers la folie perverse.

 

- Ils seront soumis à une obligation de soins, sans que celle-ci ne puisse être levée, autrement que sur avis d'un expert agréé.

 

- L'enfant sera pris en charge dans une structure adapté, et aprés un évaluation, dirigé vers un programme centré sur la reconnaissance de l'altérité et l'éducation à la necessaire bienveillance dans le cadre social, les valeurs de tolérance et de respect étant véhiculées et inculquées.

 

- Dans un tel cadre, si le sujet est repris en main suffisament tôt, il est possible d'obtenir des résultats et de corriger le schéma, avant que le patient n'ai définitivement basculé dans une folie perverse.

 

- Les parents du mineur, feront l'objet d'une enquête sociale approfondie et d'une mise sous surveillance pour une durée de 5 ans.

 

- Leurs droits parentaux seront suspendus sur l'enfant détecté et aprés avis d'un expert, ils pourront être suspendus également sur leurs autres enfants, s'ils en ont.

 

Ce projet de loi sera traduit dans l'ensemble des différents codes de justice.

 

 

Ensemble pour vaincre les PN...

Mis à jour le 24-02-2019